Vesterbro, l’éco-quartier participatif

Vesterbro, l’écologie participative

Le quartier de Vesterbro (Pont de l’Ouest) a été construit entre 1850 et 1920, tout près du centre-ville. Le standard des logements était assez bas : pas de chauffage central ni d’eau chaude (64%), pas de toilettes (11%) ni de salle de bains (71%).

Le quartier regroupait une forte concentration de personnes « socio culturellement vulnérables ». La plupart des habitants ne disposaient que de bas revenus et le taux de chômage atteignait 20%. En 1990, la municipalité de Copenhague a décidé de rénover Vesterbro en tenant compte de la protection de l’environnement, dans le cadre d’un programme majeur de rénovation urbaine qui allait durer entre 6 et 10 ans. Le quartier est principalement une zone résidentielle comprenant 23 immeubles de 5 à 6 étages (4000 appartements) pour 6500 habitants, ainsi que des espaces publics, des bureaux, des bars et des entreprises.

L’une des originalités du projet de rénovation de Vesterbro est sans conteste la participation active des habitants à chaque étape du programme.

L’équipe de consultants a pu dialoguer avec les résidents pour finaliser les choix de rénovation. Pendant près d’un an avant le démarrage des travaux, un processus de concertation s’est déroulé selon plusieurs étapes, allant de la planification des axes et des objectifs généraux à une liste de priorités par blocs d’immeubles. Un délai de 8 semaines leur a été laissé pour faire connaître leurs objections au projet et leurs suggestions. Une fois les différentes remarques compilées et étudiées, les plans d’actions par îlots ont pu être définis.

Pendant la rénovation, certains résidents ont été relogés temporairement par la société de rénovation urbaine, en fonction de l’importance des travaux à réaliser dans les appartements.

JPEG

Crédits : svanes

Licence Creative Commons

Lien image

JPEG

Dossier Ademe

Dossier MEEDDM

Dernière modification : 24/11/2009

Haut de page