Rencontres institutionnelles Lund-Copenhague, les 16 et 17 novembre 2010 : un renouveau de la coopération franco-scandinave ? [da]

17 écoles d’ingénieur, universités ou instituts universitaires de technologie ont participé mi-novembre à des rencontres institutionnelles avec des représentants d’écoles danoises et suédoises. Divisées en deux jours axés sur chacun des pays, les participants français ont pu découvrir ou redécouvrir le fonctionnement des études à la scandinave, répondant ainsi à un certain nombre de leurs interrogations quant au déséquilibre des échanges avec la France.

A Copenhague, la journée a commencé par deux présentations, l’une de l’agence danoise responsable des études internationales, et l’autre de Thomas Caniard, attaché de coopération scientifique et universitaire à Copenhague. Ces deux présentations avaient pour but de montrer aux écoles participantes les enjeux clés de la coopération franco-danoise, d’un point de vue danois, puis d’un point de vue français. L’importance des cursus en anglais dans l’offre de formation est ainsi devenue un sujet central de discussion entre les participants. Répartis en plusieurs groupes, les représentants des écoles françaises ont ensuite visité différentes universités danoises, en fonction de leurs centres d’intérêts et des possibilités de coopération que ces écoles ou universités offraient. La matinée s’est ainsi divisée entre l’Université Technologique du Danemark, l’Université IT de Copenhague et la Faculté de Sciences de la Vie de l’Université de Copenhague. L’après-midi a été consacrée à la visite du campus technologique de Ballerup, regroupant l’Université d’Aalborg Copenhague et l’Ecole Supérieure de Techniciens de l’Ingénierie de Copenhague.

A Lund, toute la matinée a été consacrée à des présentations afin de donner aux participants l’image la plus complète possible de la situation suédoise. Ils ont ainsi pu entendre les points de vue de différents spécialistes sur l’enseignement supérieur suédois, l’internationalisation de l’enseignement supérieur en Europe, avec la mise en place de nouveaux partenariats internationaux tels que les doubles diplômes. L’Université technologique de Troyes a ensuite partagé son expérience pratique de la coopération franco-suédoise. Une présentation plus tournée vers la recherche et l’industrie, sur l’European Spallation Source, a donné aux participants une idée de l’excellence académique de la région. Enfin, un représentant de l’agence suédoise en charge des programmes Erasmus a pu partager des données chiffrées sur les échanges franco-suédois actuels. L’après-midi était dédiée aux rencontres entre participants suédois et français, qui se sont déplacés de tout l’Öresund pour rencontrer les écoles françaises présentes.

Ces deux journées de rencontres institutionnelles franco-scandinaves ont permis aux participants français de réaliser l’importance stratégique de l’internationalisation de leurs cursus par l’intégration d’enseignements en anglais, afin d’attirer les étudiants scandinaves. Elles leur ont aussi permis d’avoir un premier aperçu de l’art de vivre scandinave, tellement apprécié par les étudiants français, ce qui ouvrira très certainement la porte à de nouvelles coopérations et de nouveaux échanges.

Dernière modification : 17/11/2010

Haut de page