Lundi 22 janvier 2007

Affaires europénnes

Parlement européen - Selon une étude réalisée par l’entreprise d’analyse Kaas&Mulvad pour INF, la majorité des décisions prises au Parlement européen ne concernent pas des sujets où le Parlement détient une réelle influence. Anne E. Jensen (L), député européen, estime que « Nous utilisons plus de temps sur des sujets où nous n’avons pas d’influence que sur ce qui nous concerne ». Dan Jørgensen, membre du parti S et député européen, note que l’étude illustre bien les problèmes du Parlement. Le journal mentionne que le Parlement a du mal à attirer l’attention des médias et que plusieurs journalistes ont été payés pour assister aux réunions parlementaires et les citer dans les médias. « Le Parlement a de plus en plus de pouvoir. Mas le problème est de savoir communiquer sur ses activités », estime le professeur Marlene Wind de l’Université de Copenhague.

Traité constitutionnel - INF note que le Traité constitutionnel est le « traité qui ne veut pas mourir », depuis que la chancelière allemande Angela Merkel envisage de mettre en place un plan d’action pour l’avenir du Traité. Cependant, selon la journaliste Annegrethe Rasmussen, si les pays de l’UE se mettent d’accord sur une version simplifiée du Traité, le Danemark devra la soumettre à un referendum, conformément à la constitution danoise - ce qui pourrait créer de nouveaux problèmes, même si tous les pays ne choisissent pas le referendum.

Directive - Une directive européenne pourrait coûter jusqu’à 10 milliards de couronnes danoises aux communes. Selon la directive, les communes doivent nettoyer l’eau de surface à partir de 2015. Certains experts estiment que ce serait une meilleure idée d’introduire des containers dans le sous-sol pour stocker l’eau de la pluie qui, selon les évaluations de météorologues, augmentera de 40% les prochaines décennies. (JYL POST)

Relations extérieures

Irak - Dans le cadre d’un nouveau programme de rapatriement, cinq demandeurs d’asile irakiens au Danemark devaient arriver ce lundi matin au nord de l’Irak, au Kurdistan, afin d’ »aller voir » pendant 14 jours si le pays leur convient comme terre d’accueil, rapporte POL dimanche. Le ministère de l’Intégration a créé le programme, qui finance le voyage et le séjour mais qui n’oblige pas au rapatriement. L’ambassadeur d’Irak dans les pays scandinaves avait déclaré au quotidien norvégien Aftenposten que « le nord de l’Irak est aussi calme et sûr que n’importe quel autre pays du Moyen-Orient ». L’ambassade d’Irak avait utilisé comme carte des vœux de Noël une belle photo représentant les collines enneigées sur fond du ciel bleu du Kurdistan, rapporte le journal, qui rappelle que la politique du gouvernement danois, qui a affecté 9 millions de couronnes pour le rapatriement des réfugiés, diffère de celle du Haut Commissariat des Réfugiés de l’ONU. Depuis le début de la guerre, 2 millions d’Irakien ont pris la fuite et en 2006, 480.000 personnes ont fui, ce qui représente une augmentation de 50 %, note le journal. (POL dim.)

JYL POST note que 300 demandeurs d’asile irakiens rejetés plaideront leur cause auprès du Conseil des Réfugiés danois, avec l’aide de l’Aide aux Réfugiés danoise (Dansk Flygtningehjælp). Au Danemark, il y a 600 réfugiés irakiens, tandis qu’en Suède, où la politique de l’immigration est plus souple, on a reçu, en novembre et décembre 2006, 3000 Irakiens. (JYL POST dim.)

Espionnage - Les banques danoises transmettent aux autorités américaines, par l’intermédiaire de la centrale internationale des banques, le SWIFT, des données sur toute personne faisant un transfert d’argent à l’étranger, rapporte POL samedi. Ces transferts font partie de la lutte des Etats-Unis contre le terrorisme, mais les Etats-Unis n’ont pas le même niveau de protection des citoyens que l’UE et les transferts de données sont en violation avec les règles de l’UE et ont été interdits. Néanmoins, le trafic d’information continue, selon les informations de POL, et même si, selon l’association de banques au Danemark, il suffit d’informer les clients du transfert de données, les clients n’ont pas le choix au moment de faire une transaction á l’étranger, car le système SWIFT est pratiquement incontournable, constate-t-on au siège de SWIFT à Bruxelles. (POL sam.)

Caricatures - Au Liban, 136 personnes ont été condamnées après l’attaque contre l’ambassade du Danemark à Beyrouth, en février 2006. Le ministre des AE note qu’en Iran, personne n’a été inculpé, tandis qu’à Damas, une enquête est en cours. (POL lundi)

OCDE - Le secrétaire général de l’OCDE met en garde, dans une interview dans BØ lundi, contre la confiance danoise dans le modèle de la flexi-sécurité. Ce modèle pourrait avoir des répercussions négatives au cas où l’on n’arriverait pas à attirer une main d’œuvre suffisante pour assurer le bien-être de tous - car, avec l’évolution démographique et la composition différente de la population, moins homogène qu’avant, il risque d’y avoir trop peu de gens pour assurer la viabilité du système, dit M. Angle Gurria, qui fait une visite de deux jours. (BØ lundi)

Danemark

Energie - Le Premier ministre a présenté le nouveau plan « vert » du gouvernement qui vise l’arrêt complet de l’utilisation de combustibles fossiles à long terme, au profit de l’énergie renouvelable. Le professeur en planification d’énergie Henrik Lund de l’Université de Aalborg déclare dans INF ce week-end que « C’est une décision historique ». Cependant, selon les calculs de INF, si les gouvernements successifs suivent le plan introduit par M. Fogh Rasmussen, le Danemark ne cessera d’utiliser les combustibles fossiles qu’en 2120. Le professeur Lund déplore le manque d’ambition du gouvernement. La ministre de l’Environnement Connie Hedegaard n’est pas d’accord. Elle estime que les résultats visés par étapes sont très difficiles à obtenir et sont donc ambitieux. M. Lund considère que le plan du gouvernement n’est pas assez concret pour être à la base de résultats à long terme. Les partis politiques doivent prendre position sur le plan. Cependant, INF rapporte que le PPD a déjà exprimé son soutien. Le gouvernement pourra donc activer le plan sans interférence de la part de l’opposition.

Immigration - Un sondage par Rambøll pour JYL POST constate que 42 % des Danois sont satisfait de la politique d’immigration du gouvernement, tandis que 34 % la trouvent trop restrictive. 18 % déclarent qu’elle est trop laxiste, rapporte JYL POST dimanche. Parmi ceux qui pensent que la politique est trop rigoriste, il y a notamment des femmes et des gens d’un niveau d’éducation supérieur et des employés du secteur public. Les chercheurs en élection pensent que le gouvernement risque d’avoir fait de la politique d’immigration « une cause perdue » pour les prochaines élections, mais le porte-parole politique du parti L déclare dans le journal qu’il n’est pas d’accord sur ce point. M. Troels Lund Poulsen fait remarquer que 18 % des Danois estiment qu’il y a lieu de restreindre encore plus la politique. Le porte-parole politique du parti S, M. Henrik Sass Larsen estime dans le journal qu’il s’agit maintenant d’assurer la bonne intégration des immigrés, projet pour lequel le gouvernement « n’a pas été doué » (JYL POST dim.) POL note lundi que ni le PPD ni le parti L n’entend appliquer plus de mesures dans la politique d’immigration.

Vie politique - Le Premier ministre se dit prêt à accueillir Karen Jespersen au sein du parti L si elle choisit d’entrer au parti, rapporte JYL POST samedi. Karen Jespersen est une ancienne ministre social-démocrate qui a récemment quitté le parti S. La présidente du PPD Pia Kjærsgaard estime que Mme Jespersen pourrait aussi rejoindre le PPD sans problème.

Citoyenneté danoise - L’examen d’histoire et de culture du Danemark, mis en place par le gouvernement et visant à donner accès à la citoyenneté danoise aux immigrants qui passeront l’examen, sera présenté dans deux mois. La première épreuve pourra être passée à la mi-mai. Elle sera composée de 40 questions, dont 28 devront être correctes pour obtenir la citoyenneté danoise. (INF weekend)

PET - Dans un nouveau livre, « Au service d’une cause supérieure », le journaliste Hans Davidsen-Nielsen rend compte du rôle du service de renseignement, le PET, pendant la guerre froide, rapporte POL dimanche. Parmi ses découvertes, la mise en garde de la police par le PET contre une bande suspectée d’un braquage de banque à Lyngby, 5 ans avant le braquage violent contre la Poste à Købmagergade en 1988, qui a coûté la vie à un jeune policier. Si la police avait tenu compte de cette mise en garde, ce crime - servant à financer des organisations terroristes - aurait pu être évité. Dans le livre, M. Davidsen-Nielsen mentionne aussi le cas d’espionnage par le journaliste Jørgen Dragsdahl du journal Information. C’est un cas qui est actuellement examiné par le PET, après que le professeur Bent Jensen, directeur du nouveau centre de recherche sur la guerre froide, a parlé amplement de M. Dragsdahl et de ses activités d’espionnage pour le KGB dans JYL POST, rapporte ce journal dimanche. Le PET examine le cas de Bent Jensen en vue d’une inculpation éventuelle pour avoir rompu l’obligation du secret après avoir consulté les archives du PET. Au cas où M. Jensen serait inculpé, l’auteur du livre sur le PET pourrait aussi être mis en cause, note JYL POST. M. Jensen accuse de son côté l’Institut d’Etudes internationales (le DIIS) de ne pas mentionner, dans son rapport sur le PET de 2005, le fait que Jørgen Dragsdahl avait été qualifié, par le PET, d’« agent », ce que le directeur de DIIS, M. Svend Aage Christensen, réfute en se référant au caractère « non personnel » du rapport et des conditions posées à l’origine de ce rapport. (Pl. jx)

Guerre froide - Dans une chronique dans BERL TID, le ministre de la Culture, M. Brian Mikkelsen (C) se réjouit que la maison d’édition, Gyldendal, a choisi de réécrire un chapitre de la Grande Encyclopédie sur le communisme, en mentionnant, contrairement à ce qui était le cas dans la version précédente, que 100 millions de personnes ont été tuées sous les régimes communistes. En 1994, il y a eu de fortes protestations lors de la publication d’un chapitre sur le communisme ne mentionnant pas ce fait. (BERL TID dim.)

Imams - Les imams peuvent désormais être formés à Copenhague, à la faculté de théologie, qui consacre trois professorats à cet objectif, rapporte BERL TID dimanche. Le directeur de l’institut danois de Damas, Jørgen S. Nielsen, a été nommé professeur en théologie islamique.

Dîner libéral - Le directeur du MAE n’avait pas été informé, lors des dîners auxquels il a participé à la résidence professionnelle du Premier ministre, que la facture était prise en charge par le parti libéral, note POL lundi. M. Ulrik Federspiel ne fait pas de commentaire, mais son secrétariat affirme que le directeur s’était cru invité par le Premier ministre à ce titre - et non pas dans le cadre d’un dîner libéral. (POL lundi)

France :

Karen Blixen - POL rapporte samedi que la maison d’édition française, Gallimard, a publié un recueil de textes de Karen Blixen, qui rassemble tous les textes de l’auteur danois qui a un lien avec l’Afrique, y compris la traduction d’Alain Gnaedig de « La Ferme africaine » de 2005, pour lequel le Prix littéraire des ambassadeurs représentant au Danemark les pays ayant en partage l’usage du français » a été décerné. L’auteur de l’article, Mme Marianne Wirenfeldt Asmussen, directrice du musée de Karen Blixen, rend hommage à la décision de Gallimard, dont le premier tirage du recueil a déjà été vendu avant Noël, et à la traduction « magnifique, musicale et littérairement inventive » d’Alain Gnaedig, qui s’est faite après un contact fructueux avec la Fondation Rungstedlund, l’ancienne demeure de l’auteur, et qui a été une des meilleures ventes de Gallimard en 2006. Mme Wirenfeldt cite le traducteur de son discours de remerciement à l’ambassade de France, où M. Gnaedig a déclaré qu’un traducteur ne traduit pas des mots, mais un style, un ton - et des ensembles. Mme Wirenfeldt se réjouit du fait qu’il existe un art qui puisse à notre époque où nous en avons tant besoin, construire un pont entre les cultures. (POL samedi)

Dernière modification : 22/01/2007

Haut de page