Le vendredi 30 novembre à 18H00, à la médiathèque de l’Institut Français de Copenhague, venez redécouvrir l’Oulipo et ses auteurs : Raymond Queneau, Jacques Roubaud ou encore Jacques Jouet grâce à la conférence de Steen Bille Jørgensen "L’interrogation littéraire des lieux communs" [da]

Par Steen Bille Jørgensen

Steen Bille Jørgensen est maître de conférence à l’Université d’Aarhus où il enseigne la littérature française. Son travail de chercheur porte sur la littérature oulipienne et il a notamment consacré différentes publications à La Vie mode d’emploi de Georges Perec.

« Un oulipien est quelqu’un qui construit lui-même le labyrinthe dont il se propose de sortir ». Voici l’une des images que nous proposent les écrivains du groupe OuLiPo pour expliquer leur travail dans le domaine de la littérature sous contrainte. Aujourd’hui, les activités de l’OuLiPo n’ont rien de secret, mais il n’en a pas toujours été ainsi pour ce groupe fondé en 1960 par Raymond Queneau et François LeLionnais. En partant du positionnement anti-avantgardiste de cette « société secrète », je proposerai une découverte de l’expérimentation littéraire comme une recherche de « nouvelles formes » à l’aide de modèles mathématiques et combinatoires. Des Cent mille milliards de poèmes de Queneau à quelques unes des orientations les plus récentes (celles de Jacques Roubaud et de Jacques Jouet par exemple), il s’agit d’interroger l’enjeu esthétique d’une telle conception ludique de la littérature dont une des réussites les plus remarquables reste La Vie mode d’emploi de Georges Perec, écrivain pour qui le jeu avec les formes et les mots n’avait rien de gratuit.

Dernière modification : 05/12/2007

Haut de page