Le prix Nobel de médecine 2008 décerné à deux chercheurs français et à un chercheur allemand [da]

Le prix Nobel de médecine 2008 a été décerné le 6 octobre 2008 à deux chercheurs français, Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier pour leurs travaux sur le virus du sida, et à l’Allemand Harald zur Hausen pour ses travaux sur le cancer de l’utérus.

Les deux chercheurs français ont découvert le virus VIH. Le comité Nobel a salué ces travaux en parlant de découverte " essentielle à la compréhension actuelle de la biologie de cette maladie et à son traitement antirétroviral". C’est le 20 mai 1983 que l’équipe de médecins et de chercheurs de l’Institut Pasteur de Paris, dirigée par le professeur Luc Montagnier et à laquelle appartenait Françoise Barré-Sinoussi, avait publié dans la revue américaine Science un article décrivant un nouveau virus suspecté d’être responsable du sida.

Luc Montagnier est directeur de recherche émérite au CNRS et Professeur émérite à l’Institut Pasteur. Il a reçu de nombreuses distinctions dont la Médaille d’argent du CNRS. Il est également membre de l’Académie de Médecine et de l’Académie des Sciences.

Françoise Barré-Sinoussi travaille depuis 1988 à l’Institut Pasteur où elle dirige actuellement le laboratoire de régulation des infections rétrovirales. Elle a reçu une dizaine de médailles nationales ou internationales pour ses contributions à la recherche sur le sida.

M. zur Hausen, professeur à l’Université de Düsseldorf en Allemagne, a été récompensé pour avoir trouvé la cause du cancer de l’utérus, le "virus du papillome humain" (VPH), deuxième type de cancer le plus répandu chez les femmes.

JPEG

Harald zur Hausen, Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier

Le communiqué du presse du CNRS/Instiotut Pasteur :

PDF - 62.8 ko
(PDF - 62.8 ko)

Dernière modification : 11/10/2008

Haut de page