Relation bilatérale de défense franco-danoise [da]

La coopération militaire franco-danoise s’est considérablement renforcée depuis quelques années, permettant d’accroître l’interopérabilité des forces armées en opérations et de développer les échanges à tous les niveaux. Cette coopération active s’est d’abord traduite par la signature en juin 2014 d’une lettre d’intention qui prévoit l’intensification de la coopération franco-danoise dans les domaines stratégique, opérationnel et capacitaire.
Plus récemment, la visite d’Etat du président Macron à Copenhague en août 2018 a confirmé cette volonté de rapprochement. Les deux pays ont à l’occasion réaffirmé leur volonté de travailler ensemble dans une déclaration franco-danoise sur la sécurité européenne.
Les forces armées des deux Etats, de cultures stratégiques très proches, interviennent d’ores et déjà sur de nombreux théâtres communs, ce qui souligne la proximité de leurs analyses. Le Danemark est également membre fondateur de l’Initiative Européenne d’Intervention (IEI) lancée par la France en 2017.

Coopération européenne
Bien que ne pouvant prendre part aux projets de la PSDC (Politique de sécurité et de défense commune) de l’UE du fait de son opt-out sur les questions de défense, le Danemark soutient fermement les efforts de renforcement de l’UE comme acteur mondial de la sécurité et de la défense. Il contribue ainsi, par exemple, au Fond Européen de Défense, notamment via le programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense (EDIDP). Il contribue par ailleurs à l’Initiative européenne d’Intervention. Le Danemark a enfin demandé un statut d’observateur à l’Agence Européenne de Défense (AED).

Engagement avec l’OTAN
Les deux pays participent également aux mesures de réassurance de l’OTAN : le Danemark et la France prennent part à l’opération enhanced Forward Presence en Europe de l’Est et se déploient régulièrement et alternativement en Estonie.
L’OTAN constitue aujourd’hui une instance de coopération privilégiée entre la France et le Danemark afin de pouvoir avancer dans de nombreux domaines : contre-terrorisme, lutte contre la piraterie, cyberdéfense, exercices conjoints …

Lutte contre le terrorisme
Les deux pays sont actifs au sein de la coalition contre Daech au Levant. Le Danemark participe ainsi à l’opération Inherent Resolve en Irak depuis 2014 tandis que le volet français de l’intervention est matérialisé par l’opération Chammal.
Dans le prolongement de la visite présidentielle, le parlement danois a également approuvé le déploiement de la frégate danoise NIELS JUEL pour escorter le porte-avions CHARLES DE GAULLE en 2019 lors de sa mission en Méditerranée, au Levant et en océan Indien.

Sahel
La collaboration entre les deux pays au Sahel a également vocation à s’amplifier, les deux Etats étant pareillement conscients des enjeux majeurs de la zone. Alors que la France est présente avec l’opération Barkhane, le Danemark s’intéresse de plus en plus à la zone, avec l’envoi prochain d’un conseiller au G5 Sahel et une contribution financière à ses projets de stabilisation.
Début 2019, le gouvernement danois annonce sa volonté de déployer en fin d’année deux hélicoptères lourds dans l’opération Barkhane, en plus de ses contributions récurrentes à la MINUSMA.

Dimension arctique
L’Arctique, domaine stratégique pour le Danemark, est également un sujet que la France suit activement et pour lequel elle manifeste un grand intérêt. Face à l’émergence d’une conjoncture nouvelle dans cette zone, la France a adopté une nouvelle feuille de route nationale en 2016 afin de répondre aux défis relatifs à la mutation de l’espace maritime boréal.
La coopération et les entrainements conjoints réguliers avec les forces armées danoises permettent à la France d’améliorer son expérience de l’Arctique. En 2018 a ainsi eu lieu la première occurrence de l’exercice annuel SAREX ARGUS, composé d’une série d’opérations de recherche et de sauvetage au large de Nuuk (Groenland). Il s’agit du premier exercice bilatéral conduit à cette échelle dans la zone Arctique entre la France et le Danemark.

Enfin, symbole fort de la proximité de nos deux défenses et de l’intérêt danois pour la vision française, S.A.R Le Prince Joachim de Danemark, colonel au sein de l’armée de terre danoise, a annoncé son déménagement en famille à Paris afin de suivre la scolarité 2019/2020 du Centre des Hautes Etudes Militaires et de l’IHEDN.

Dernière modification : 21/08/2019

Haut de page