Exposition « Union[s] Européennes, Ambassadeurs de l’Europe de demain » réalisée par le Quai d’Orsay [da]

60 ans après les traités de Rome, l’Europe doit faire face à de nombreux défis politiques. A travers une exposition de photos très originale, le ministère des Affaires étrangères a choisi de présenter l’Europe dans sa dimension humaine.

L’exposition présente des portraits de couple de citoyens originaires de différents pays d’Europe. Elle met à l’honneur des scènes de la vie quotidienne de familles binationales, qui témoignent de la richesse que constituent ces unions interculturelles.

L’exposition est à découvrir au cœur de la station Montparnasse, à partir du 6 juillet 2017 jusqu’à la fin du mois d’août.

PNG

Une fresque monumentale

Dans le cadre d’un partenariat du ministère avec la RATP, l’exposition présente 22 familles dans une longue fresque de 135 m, affichée dans le couloir de correspondances de la station Montparnasse.

Photographe au Quai d’Orsay depuis 32 ans, Frédéric de La Mure, a sillonné l’Europe et la France pour rencontrer des familles binationales dont les parents se sont connus à l’occasion d’un séjour d’études à l’étranger effectué dans le cadre du programme Erasmus. Chacune d’elles lui a réservé le meilleur accueil. Il a pu ainsi partager et immortaliser les différents moments de leur vie.

L’univers graphique de l’expostion, choisi pour cette année très européenne, est issu de l’union des étoiles du drapeau européen et de la voûte céleste. Les férus d’astronomie reconnaîtront peut-être, cachée entre les lignes qui unissent ces générations Erasmus, la constellation du Taureau, petit clin d’œil au mythe d’Europe.

Une conscience européenne partagée

L’exposition témoigne de l’attachement de chaque membre du couple à la culture de son pays d’origine mais aussi de sa volonté de s’approprier en partie celle de son conjoint.

Pour l’immense majorité de ces couples binationaux, l’Europe, à travers le programme Erasmus, a non seulement changé leur vie, mais les a également transformés en militants de la cause européenne, particulièrement en cette période difficile.

Tous, à commencer par les enfants issus de ces unions européennes, ont fait part de la conscience aiguë qu’ils avaient d’avoir la chance de bénéficier de deux cultures, et parfois même de trois pour ceux qui ont choisi d’habiter dans un pays tiers.

Regards sur l’exposition

Vidéo du montage de l’exposition Union(s) européenne(s)

Dernière modification : 06/07/2017

Haut de page