European Credit Transfer System

Le système européen de reconnaissance, de transfert et d’accumulation des points obtenus (ECTS) est adapté aux besoins des étudiants. Il se fonde sur la charge de travail que doivent fournir les étudiants afin d’atteindre les objectifs d’apprentissage (de préférence sous forme de savoirs et savoir-faire).

Chaque unité de valeur des études se voit attribuer un certain nombre de crédits ou points ECTS. Ce nombre de points est calculé en fonction du temps de travail que l’étudiant doit fournir afin de satisfaire aux objectifs d’apprentissage d’un module. Un examen permet de vérifier si la charge de travail a été suffisante.

Outre le temps passé en cours (volume horaire d’une semaine de cours), le calcul de la charge de travail prend en compte le temps passé en aval et en amont des cours (exposés, mémoires, excursions ou stages...). Une année universitaire d’études équivaut à 60 points-crédits. Sous cette somme se cache une charge de travail d’environ 1.500 à 1.800 heures (45 semaines de 40 heures) : un point ECTS équivaut alors à 25 à 30 heures de travail.

La mise en place du système européen de points ECTS s’est fortement accélérée ces dernières années, grâce au processus de Bologne. Deux tiers des institutions d’enseignement supérieur questionnées utilisent déjà les points ECTS pour reconnaître les acquis universitaires.

L’évaluation des résultats des étudiants se fait au moyen d’une note octroyée localement/au niveau national. Une bonne pratique consiste, en particulier dans le cas de transferts de crédits, à ajouter la note ECTS. L’échelle d’évaluation ECTS ventile les étudiants d’après des considérations statistiques. Des données statistiques sont donc nécessaires pour utiliser le système d’évaluation ECTS. Les étudiants qui réussissent leurs examens obtiennent les notes suivantes :

A les 10% les meilleurs

B les 25 % suivants

C les 30 % suivants

D les 25 % suivants

E les 10 % suivants

Il faut également faire la distinction entre les notes FX et F, qui sont attribuées aux étudiants en échec. FX signifie : "non obtenu - des améliorations sont nécessaires avant que les résultats puissent être reconnus", F signifie : "non obtenu - des améliorations considérables sont absolument nécessaires". Il n’est pas obligatoire d’indiquer les taux d’échec dans la description des données.

Pourquoi les ECTS doivent-ils être introduits ?

Grâce au système ECTS, tous les étudiants - qu’ils soient nationaux ou étrangers - peuvent plus facilement comprendre et comparer les cursus. Le système favorise la mobilité et la reconnaissance universitaire. Il aide les universités à organiser et à mettre en place leurs cursus d’études. Les ECTS peuvent être utilisés pour de nombreux cursus et types d’études. Il rend la formation universitaire européenne plus attractive pour les étudiants de tous les continents.

Dernière modification : 23/11/2005

Haut de page