Entretien avec l’écrivain Laurent Mauvignier et remise du prix littéraire du Franske Bogcafé [da]

<smoothgallery|id_article=4104>

Le 28 avril 2010, Laurent Mauvignier a reçu au Palais Thott le premier prix littéraire du Franske Bogcafé, librairie française à Copenhague pour son roman Des Hommes .

Le prix a été attribué par un jury danois composé de Tove Overgaard, Åse Rahbek, Benny Jørgensen et Poul Ipsen.

Lors de la remise du prix, après l’entretien de Cécile Black, responsable de la librairie avec l’auteur et les questions du public nombreux, Tove Overgaard a expliqué les raisons du choix du jury et terminé en ces termes : « Le roman a-t-il changé notre vision du monde ? Oui. On se sent enrichi tant au niveau artistique, qu’au niveau moral et éthique »

Laurent Mauvignier, écrivain français, dont la langue "tente de mettre des mots sur l’absence et le deuil, l’amour ou le manque, comme une tentative de vouloir retenir ce qui nous file entre les doigts, entre les ans", a publié six romans aux Editions de Minuit : Loin d’eux (1999), Apprendre à finir (2000), Ceux d’à côté (2002), Seuls (2004), Dans la foule (2006) et Des hommes (2009).

Son dernier ouvrage, Des hommes, qui vient de recevoir le prix du Franske Bogcafé, a été récompensé par le prix des libraires 2010 et sélectionné pour le Prix Goncourt et le Prix Décembre.

Des hommes , roman, 2009, 288 pages

Ils ont été appelés en Algérie au moment des « événements », en 1960. Deux ans plus tard, Bernard, Rabut, Février et d’autres sont rentrés en France. Ils se sont tus, ils ont vécu leurs vies.

Mais parfois il suffit de presque rien, d’une journée d’anniversaire en hiver, d’un cadeau qui tient dans la poche, pour que, quarante ans après, le passé fasse irruption dans la vie de ceux qui ont cru pouvoir le nier.

Dernière modification : 16/02/2011

Haut de page