Du 5 au 11 mars - revue de presse

1/ Affaires européennes et internationales

Elections européennes/avenir de l’UE : Berlingske (05/03) a publié la tribune d’Emmanuel Macron avec le titre "Le temps est arrivé pour une renaissance européenne", ainsi qu’un article de son correspondant chargé l’actualité française intitulé « Macron veut un office européen de l’asile. Ce qu’il lance est directement dangereux » dans lequel sont présentées les réactions de deux eurodéputés danois, têtes de liste aux élections européennes : Jeppe Kofod (social-démocrate) critique l’"approche centraliste, fédérale et très française du monde", qui se situe loin de la manière danoise de faire les choses. Il salue l’appel en faveur d’un contrôle beaucoup plus efficace des frontières extérieures de l’UE et d’une "révision en profondeur" de la coopération Schengen mais se dit fortement opposé à l’idée de créer une instance supranationale en matière d’asile ; Morten Løkkegaard (libéral) salue la proposition d’une révision de Schengen et marque son appréciation des idées proposées tout en indiquant que beaucoup sont déjà en cours de mise en œuvre ("Macron enfonce une porte ouverte (…) Le travail pour mettre en œuvre plusieurs des idées bat déjà son plein »).

Politiken analyse, sous la plume de son correspondant en France, Michael Seidelin, la tribune comme un moyen pour le Président de faire un retour sur le plan européen lors des élections européennes et de renforcer sa position en France. Citant un député de la LREM, sans le nommer, le correspondant avance qu’avec ces propositions, qui ne sont pas nouvelles, mais dont plusieurs sont controversées tant dans un contexte français que dans un contexte européen, le Président souhaite se mettre en avant comme l’une des principales forces politiques en Europe. Cet appel viserait également à l’aider à renforcer sa position en France à un moment où il remonte dans les sondages après avoir été en retrait de la scène internationale depuis le début du mouvement des Gilets jaunes. Le correspondant note toutefois que la conquête de l’opinion est loin d’être gagnée et que l’heure de vérité arrivera quand il tirera les conclusions du Grand débat national en avril. Michael Seidelin estime par ailleurs que la tribune contient des idées concrètes pour l’UE (« Les électeurs ont assez entendu sur le projet de paix européen et le fédéralisme européen. A présent, l’UE doit délivrer – tel est le message de Paris »).

Information souligne à sa "une" que par son appel aux citoyens d’Europe, le Président français élargit le débat sur les réformes qu’il a lancées en France en février à toute l’Europe (« Le Président rêve d’une renaissance de l’Europe, mais son discours s’adresse autant aux citoyens français »). Il développe ensuite, sur une double-page, que le Président a de grandes ambitions pour l’Europe en soulignant particulièrement celles dans les domaines suivants : sécurité européenne ; climat et environnement ; politique commerciale et de concurrence ; politique de recherche. Il relève que la proposition la plus controversée au Danemark est la mise en place d’une politique d’asile commune et conclut que la concrétisation des nombreuses idées nécessitera le soutien de l’Allemagne qui ne parait pas acquis.

Enfin, sous le titre « La thérapie de couple en France a de l’effet. Macron essaie maintenant de faire la cour à l’Europe, mais est-ce ça marchera ? », la correspondante de Berlingske en Allemagne, Lykke Friis, ancienne ministre, relève (10/03) une toute nouvelle façon de faire campagne, notant que la commissaire européenne Margrethe Vestager s’y est déjà ralliée.

Europe talks – dans l’espoir de sensibiliser les électeurs sur les enjeux des prochaines européennes, Politiken lance en partenariat avec 15 autres médias européens, dont arte.tv, une initiative invitant les ressortissant à se parler, sous le titre « Europe talks ». (Politiken 10/03 et 11/03)

Commission européenne – Alors que les principaux partis politiques (L et S) sont réticents à se prononcer clairement sur l’éventualité de reconduire Margrethe Vestager au poste de commissaire, 70% des Danois estiment qu’elle doit continuer en tant que commissaire pour le Danemark. Un sondage effectué par Norstat pour le compte d’Altinget et Jyllands-Posten (07/03) montre en effet qu’elle est appréciée aussi bien par les électeurs de gauche comme de droite (75% des électeurs sociaux-démocrates, 80% des électeurs du parti L et 85% des électeurs du parti C sont d’avis qu’elle doit rester à la Commission européenne).

Taxe numérique – Børsen (08/03) rapporte que les ministres européens de l’Economie et des Finances décideront formellement le 12 mars de ne pas poursuivre l’idée d’instaurer une taxe numérique à l’échelle européenne. Le ministre danois des Finances, Kristian Jensen, s’en félicite : « Je suis très content que Bruno Le Maire table à présent sur l’OCDE pour trouver un accord international, mais attendons de voir l’ordre du jour. Il peut encore changer. Mais ce que Le Maire dit publiquement correspond maintenant à ce que j’ai toujours dit ». Après s’être entretenu avec son homologue américain, Steven Mnuchin, il pense que l’ambition d’un accord en 2019 est réaliste : « Je me suis entretenu avec Mnuchin pour faire pression sur lui et je lui ai fait comprendre que pour éviter un conflit fiscal international, les Etats-Unis étaient également obligés de bouger. Nous avons fait pression sur l’OCDE, et la possibilité de parvenir à une solution commune est plus probable ». A l’inverse, l’eurodéputé danois Jeppe Kofod, qui est président de la commission fiscale du PE, se dit « extrêmement déçu » que le gouvernement danois ait réussi à bloquer la proposition de la CE, même si celle-ci n’était pas parfaite.

Brexit-Groenland – Jyllands-Posten (10/03) relève que le Groenland n’a pas encore signé d’accord commercial avec le Royaume-Uni, ce qui peut mettre en danger le commerce des crevettes. D’après le représentant groenlandais à Bruxelles, il est très difficile d’obtenir une réunion avec un représentant du ministère du commerce britannique. Le Groenland espère que Michel Barnier va soulever le problème. Le marché britannique est un débouché très important pour les exportations de crevettes groenlandaises (dans le pire des cas 2 des 4 usines de crevettes groenlandaises pourraient fermer et le prix des crevettes pourrait augmenter de 20%).

2/ Danemark

Vie politique - De nombreux sondages continuent à donner la gauche gagnante si des élections étaient organisées aujourd’hui. Selon la moyenne pondérée des sondages effectués au mois de février, les partis de l’opposition remporteraient les élections avec 95 sièges sur un total de 179.

A noter également que le PPD est à un niveau très bas : dans un sondage Epinion pour le compte de DR, le parti est crédité de 15,2% des voix, alors que dans un sondage (Voxmeter) il obtiendrait 14,2%. La crise que traverse le parti s’expliquerait en partie par les affaires de fraudes au niveau européen, mais aussi par l’arrivée sur la scène politique de Ny Borgerlige, qui lui fait concurrence sur la politique d’immigration. Le fait que le PPD se soit rapproché des sociaux-démocrates est également vu comme un facteur déterminant.

Banques – Un nouveau scandale de blanchiment d’argent impliquant une banque nordique a été dévoilé par la presse la semaine dernière, Nordea étant à son tour soupçonné de blanchiment d’argent pour avoir traité pour 700 millions d’euros de transactions suspectes entre 2005 et 2017. Le fait que des transactions suspectes aient été effectuées sur le sol danois en passant par le siège copenhagois de la banque retient particulièrement l’attention de la presse. (pl. jx 06/03 et 07/03)

Facebook – Facebook renonce au projet de data center à Esbjerg.

3/ France

Agriculture – Weekendavisen (08/03) consacre un article aux agriculteurs français. L’article relève que le métier d’agriculteur est l’un des métiers les plus respecté en France et que l’agriculture est une grande fierté française, mise en avant lors du Salon de l’agriculture. Le journaliste se penche sur les problèmes liés au métier d’agriculteur en France : ils gagnent peu d’argent comparé à leurs heures de travail et nombreux d’entre eux se sentent seuls et se tournent parfois vers le suicide ; de plus, peu de jeunes se dirigent vers ce métier. En passant 14 heures au Salon de l’agriculture, le Président de la république avait souhaité montrer son soutien aux agriculteurs, espérant qu’ils ne rejoindront pas les Gilets Jaunes.

Tour de France – Jyllands-Posten (09/03) consacre une grande partie de ses pages sportives au Tour de France et à son financement. Les éventuels surcoût devront être payés par les villes de départ et d’arrivée des étapes, et par le ministère du commerce.

Culture – Critiques essentiellement élogieuses du film « Promesse de l’aube » à l’affiche dans les salles danoises depuis jeudi dernier (pl. jx 08/03)

Dernière modification : 15/03/2019

Haut de page