Conférence sur le thème de ” Pourquoi avons-nous besoin du principe de précaution ? ” [da]

Monsieur Bernard REBER, docteur en philosophie morale et politique au Centre de Recherche CNRS, Sens, Ethique, Société (CERSES) de l’Université Paris Descartes, prononcera une conférence en français sur le thème :

” Pourquoi avons-nous besoin du principe de précaution ? ”

Lundi 1er OCTOBRE 2007 DE 17H.00 À 18H.30

au Palais Thott / Kongens Nytorv 4

Langue utilisée au cours du débat : français

  • Résumé :

Pourquoi avons-nous besoin du principe de précaution ?

Rares sont les principes qui ont connu, à l’image du principe de précaution, une reconnaissance aussi fulgurante. Il est maintenant adossé à la Constitution française. Il séduit surtout parce qu’il semble combler une faille dans l’évaluation et la gestion des risques sur lesquels pèsent une forte présomption de causer des dommages graves et/ou irréversibles. Or, dans nos « sociétés du risque » (Beck) ou d’une « civilisation technologique » (Jonas), ce type de dangers est de plus en plus fréquent, mettant les scientifiques dans l’embarras, autant que les décideurs, face à des opinions publiques partagées, mais demandant des comptes et une nouvelles conduites après les gestions déplorables de grandes crises sanitaires.

Si la reconnaissance du principe est indiscutable, sa méconnaissance l’est également, notamment dans les controverses entre décideurs et scientifiques d’Europe et des Etats-Unis. Plus fondamentalement, et c’est ce qui constitue le cœur de cette conférence, le méta- principe qu’est le principe de précaution articule de façon plus ou moins complète, la question d’une évaluation à la fois scientifique, morale et politique, de technologies controversées. Ce principe nous offre le cadre approprié pour conduire et surtout approfondir une évaluation du type de l’Evaluation Technologique Participative, d’une éco-éthique ou même pour décrire un geste philosophique en tenant compte des contraintes d’un pluralisme moral et épistémique.

Dernière modification : 05/11/2007

Haut de page