#45 - Les Echos du Service Economique de l’Ambassade de France à Copenhague [da]

Les Echos du SE N°45 – 11/11/2020

Clause de non-responsabilité - Le Service Économique s’efforce de diffuser des informations exactes et à jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs qui lui seront signalées. Toutefois, il ne peut en aucun cas être tenu responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue dans cette publication.

DONNEES MACROECONOMIQUES

Selon de nouvelles données d’Eurostat, le ratio recettes fiscales / PIB dans l’UE était en moyenne de 41,1% en 2019 (contre 41,2% en 2018). En France, ce ratio s’élève à 47,4% et au Danemark 46,9%. La France enregistre la quatrième baisse la plus importante de l’UE (-0,8 points de pourcentage), alors que le Danemark représente la deuxième hausse (+1,8 points de pourcentage). Eurostat

TRANSITION ECOLOGIQUE

L’entreprise spécialisée dans l’électrolyse “Green Hydrogen Systems” prévoit une levée de fonds de plusieurs centaines de millions de couronnes d’ici décembre, et se prépare à une future introduction en bourse. La jeune société danoise affirme avoir un avantage compétitif décisif grâce à sa technologie, et espère ainsi pouvoir concurrencer NEL (Norvège) et Mcphy Energy (France). De fait, le marché de l’électrolyse est soutenu par un volontarisme croissant des Etats et de l’UE. Alors que la capacité d’électrolyse installée dans l’UE aujourd’hui peut être comptée en centaines de mégawatts (MW), l’objectif de l’UE est d’atteindre 6 GW en 2024, puis 40 GW d’ici 2030. Finans

Finans Danmark, association professionnelle qui regroupe des institutions financières, lance un outil d’évaluation de l’empreinte carbone du secteur financier. Cet outil permet de mesurer l’empreinte carbone de différentes opérations, allant des investissements aux prêts hypothécaires en passant par les prêts aux entreprises. Cette initiative fait suite à une demande du secteur, qui voulait créer une méthodologie commune de calcul des émissions, afin que les banques publient chacune des objectifs de réduction de ces dernières, ainsi que des plans d’action pour les atteindre. Chaque année, Finans Danmark réévaluera le fonctionnement de son outil afin d’améliorer sa précision. Børsen

Le ministre des Finances Nicolai Wammen a invité treize chefs d’entreprises à formuler des propositions à court et long termes pour atteindre les objectifs climatiques du Danemark. Ces derniers ont notamment proposé des allègements fiscaux généraux, plutôt que des investissements publics dans des secteurs et des projets définis. Cependant, pour nombre d’analystes, cette mesure ne contribuerait pas suffisamment à la réduction d’émissions de CO2. L’initiative du ministre s’inscrit dans un contexte où certains industriels (notamment dans la construction, qui est responsable de 30% des émissions de CO2 du pays) s’impatientent du manque de propositions environnementales concrètes du gouvernement. Børsen

POLITIQUES DE SOUTIEN A LA CRISE

Les entreprises en difficulté n’ont majoritairement pas eu recours à la mesure sur le partage du travail adoptée en septembre. Ainsi, seuls 4 636 employés au Danemark bénéficient de ce régime, selon les derniers chiffres du ministère de l’Emploi. Pour l’organisation patronale du tourisme, HORESTA, cette aide est peu utile aux restaurants et aux hôtels, qui ont peu de visibilité à l’avance sur le nombre d’heures travaillées nécessaires. Pour l’organisation patronale des PME, SME Denmark, cette mesure est exclusivement destinée aux grandes entreprises qui disposent de plusieurs employés qui effectuent un travail similaire – ce qui est rarement le cas dans de plus petites structures. En réponse à ces critiques, le ministre de l’Emploi a déclaré que des discussions/négociations étaient possibles pour ajuster cette mesure.Børsen

ACTUALITES SECTORIELLES ET PUBLICATION DES COMPTES TRIMESTRIELS

Ørsted se sépare de plusieurs de ses activités et multiplie par huit ses profits au troisième trimestre 2020. En août, l’entreprise a cédé ses activités de distribution d’électricité et d’éclairage public et privé, pour un total de 11,1 Mds DKK (1,49 Md €). Le profit après impôt d’Ørsted s’élève ainsi à 12 Mds DKK (1,61 Md €) pour le troisième trimestre 2020 : c’est huit fois plus que lors du troisième trimestre 2019. Cette cession correspond à la volonté du géant danois de se concentrer à terme exclusivement sur le développement des énergies renouvelables. Berlingske

ATP, le premier fonds de pension danois, a plus que compensé les pertes survenues pendant la crise. Le portefeuille d’investissement d’ATP a généré un rendement de près de 17 Mds DKK (2,2 Mds €) au troisième trimestre. Après la baisse du retour sur investissement pour les six premiers mois de l’année de plus de 11 Mds DKK (1,5 Md €), le rendement après neuf mois est donc de 5,1 Mds DKK (0,7 Md €). Finans

DSV Panalpina dépasse ses attentes pour le troisième trimestre 2020. Lors de la publication de ses comptes trimestriels, l’entreprise de transport et de logistique a annoncé avoir réalisé un chiffre d’affaires de 28,1 Mds DKK (3,77 Mds €) et un EBIT de 2,7 Mds DKK (0,36 Md €) pour le troisième trimestre 2020 ; comparativement, le chiffre d’affaires de ce même trimestre en 2019 s’élevait à 24,5 Mds DKK (3,2 Mds €), et l’EBIT n’était que de 0,9 Mds DKK (0,12 Md €). Ces bons résultats s’expliquent notamment par la baisse du nombre de vols, qui a causé une forte hausse du prix du transport aérien de marchandises. Finans

Les actions de Novo Nordisk, Genmab, DSV Panalpina et Simcorp sont listées sur un nouvel indice boursier européen de parité. Le « Europe Womenomics stock index », lancé par Goldman Sachs, est composé des actions de 50 entreprises européennes qui répondent à des critères stricts de parité. Une analyse rétroactive montre qu’en moyenne, depuis 2015, les actions qui composent aujourd’hui cet indice ont surperformé de 2,5 points par rapport au cours du Stoxx 600. Børsen

Vestas reprend la part de Mitsubishi Heavy Industries (MHI) dans la joint-venture MHI-Vestas Offshore Wind (MVOW). Cette transaction est estimée à 709 M €. En échange, Vestas émettra 5 M d’actions pour Mitsubishi, qui entrera ainsi au conseil d’administration du géant danois en possédant 2,5% de son capital. L’intégration de MVOW à Vestas a déjà commencé. Finans

Dernière modification : 12/11/2020

Haut de page